Nains de jardin – pourquoi vous devriez les aimer

Kitsch ou atout culturel ? Bien appréciés à l’étranger, ils sont largement interdits en Allemagne, bien qu’ils aient une longue histoire.

Les nains de jardin étaient autrefois un accessoire de jardin populaire. Dans les années 1960, ils ne manquaient guère dans les jardins familiaux. Les propriétaires de jardins rivalisaient entre eux pour voir qui pouvait appeler le plus, le plus grand et le plus beau. De nos jours, ils sont totalement sortis. Quiconque installe les petits hommes d’argile dans son jardin est considéré comme étouffant et démodé. Les jardins sont actuellement décorés d’elfes, de grenouilles ou de taupes, qui exercent souvent les mêmes activités que les nains de jardin autrefois. La question est de savoir si ces figurines pour la plupart douces ou catégoriquement drôles sont moins kitsch, d’autant plus qu’elles sont souvent produites en série dans des pays bon marché.

Mythe

Nos contes de fées parlent souvent de petites créatures travailleuses qui étaient invisibles au service des gens du jour au lendemain. Ils sont devenus visibles dans l’histoire de Blanche-Neige et les Sept Nains. Ici, les petits hommes étaient des mineurs qui creusaient sous terre pour trouver des trésors souterrains. Le mythe selon lequel les nains travaillaient comme mineurs était soutenu par la découverte de tunnels extrêmement étroits et bas et il n’était pas imaginé que des personnes de grande taille normales auraient pu y travailler.

Des camarades qui travaillent dur

Les nains qui ont échappé à l’exploitation minière ne sont en aucun cas ou très rarement des oisifs. Les petits hommes d’argile à barbe blanche et chapeau pointu rouge sont souvent équipés d’outils de jardinage pour pouvoir se mettre immédiatement au travail quand personne ne les regarde. Les tentatives d’établir des anti-nains de jardin comme des cadavres avec un couteau dans le dos ou avec leur pantalon baissé n’ont pas abouti.

Modèles historiques

Des représentations de personnes de petite taille, qui étaient exposées dans les foires pour le divertissement populaire ou qui agissaient comme bouffons ou bouffons de cour dans les maisons aristocratiques, peuvent également être trouvées sous forme de sculptures en pierre dans les parcs à l’époque baroque. Les figurines creuses en argile étaient moins chères et donc aussi abordables pour les moins aisés.

L’une des premières sources sur les compagnons d’argile, initialement appelés gnomes, se trouve dans le poème de Goethe « Hermann und Dorothea ».

Premiers nains de jardin de Thuringe

Le berceau des nains était en Thuringe. Ici et dans le nord de la Bohême, les figurines d’argile ont été produites en série à partir des années 1890. Ceux qui cherchaient à se détendre des grandes villes les rapportaient chez eux comme souvenirs et en décoraient leurs jardins familiaux. Les jardins ruraux n’ont été peuplés par les petits hommes qu’à partir du milieu du XXe siècle.

Nains de jardin en RDA

Après la Seconde Guerre mondiale, de nombreuses usines de nains de jardin ont fermé et celles qui subsistaient ont été nationalisées. Les nains de jardin étaient qualifiés de kitsch bourgeois et ne pouvaient être achetés que sous le comptoir. Néanmoins, ils ont été produits avec diligence comme source de devises étrangères.

les nains de jardin aujourd’hui

À Gräfenroda, la manufacture Philipp Griebel a survécu à tous les temps et est redevenue une entreprise familiale. Les hommes au chapeau pointu sont fabriqués ici dans un travail manuel élaboré basé sur d’anciens modèles. À l’étranger, ils sont recherchés comme l’incarnation des vertus allemandes telles que le travail acharné et la discipline.

1 réflexion sur “Nains de jardin – pourquoi vous devriez les aimer”

  1. Bonjour,
    Kitsch ou pas … en tout cas, les nains de jardin de la Côte d’Azur s’en fichent vraiment ! Dans le petit village de « SAFRANAIN » vivent environ 90 nains heureux. Ils recyclent tout ce que l’homme jette et ont tout ce dont la vie d’un village a besoin, une mairie, un hôpital, un centre de vaccination, des restaurants, 2 toilettes, une mine d’émeraude, 1 moulin à eau, un élevage de cochons, des bûcherons, une salle des fêtes, un moto-club avec 10 motards, un zoo, 5 groupes de musique… et et et …
    En deux mots : Happy-Nains !
    Bienvenue !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.